Brigitte de Nolières
                                
Brigitte de Nolières
Extraits du recueil "Réflexions faites" :

L’homme

L’homme de notre siècle est tout déboussolé.
Il règne sur le monde, et croit le dominer.
Mais il est tributaire depuis la nuit des temps,
Du bon vouloir des femmes, qui portent leurs enfants.

Et au fil des années, il a un peu perdu
Son pouvoir sur la femme, et ne la comprend plus.
Il tente bien, encore, d’imposer ses idées.
Mais madame travaille ! Elle  veut s’exprimer.

Il aurait bien aimé vivre, comme son père.
Sa mère à la maison, faisait tout pour lui plaire.
Elle le chouchoutait, et il la nourrissait.
Chacun avait son rôle. Cela leur convenait.

Mais, petit à petit, la femme a envahi
Le seul terrain, où l’homme était épanoui.
Elle a quitté ses meubles pour aller à l’usine.
Elle a voulu sortir, rencontrer des copines.

L’homme a ainsi perdu de son autorité.
Ils sont, à présent, deux, à vouloir travailler.
L’homme a bien essayé, de bloquer quelques portes.
La femme qui travaille doit montrer qu’elle est forte.

Mais la femme a voulu relever le défi.
Elle a tout assumé, son travail, les petits…
Elle fait deux journées, s’arrête quelquefois,
Jette un œil en arrière, et regrette parfois,

Le temps où tous les hommes se rendaient à l’usine.
En ce temps, où les femmes restaient dans leur cuisine…
Mais ils n’ont plus le choix. Ils doivent travailler.
Il faut beaucoup d’argent pour vivre en société.

Certains peuples du monde essaient de résister,
Interdisant aux femmes, le droit de travailler.
Ils les tiennent, cachées sous des voiles superbes,
Et les font travailler, comme bonnes à tout faire.

L’homme croit dominer. Mais il est un enfant,
Qui veut toujours se battre, pour montrer qu’il est grand.

 

23 juillet 2005

 
Brigitte de Nolières