Brigitte de Nolières
                                
Brigitte de Nolières
Extraits du recueil "Réflexions faites" :

La femme

La femme a le pouvoir de mettre au monde, un homme.
Elle est souvent plus forte, que le plus grand des hommes.
C’est elle, qui nourrit, son enfant la première.
Et en principe, un homme, n’oublie jamais sa mère.

Qui a donné aux femmes le nom de « sexe faible » ?
Ce fut, sans doute, un homme, qui se croyait très fort !
Mais vouloir être fort, n’est-ce pas reconnaître,
Qu’on est, un peu, soi même en état de faiblesse !

Quand elle se blottit au creux de son épaule,
Son homme a l’impression d’avoir le plus beau rôle.
Il est le protecteur de la mère et l’enfant.
Il prend confiance en lui. Il se sent important.

La femme a exercé, dans l’ombre des alcôves,
Tout au long de l’histoire, son pouvoir sur les hommes.
Mais, au siècle dernier, les femmes ont découvert
Qu’elles pouvaient, aussi, assumer le couvert.

Elles ont remplacé les hommes, à l’usine,
Ont ainsi réussi, à éviter la ruine.
Pendant que les soldats se battaient sur le front,
Les femmes réalisaient une révolution.

Elles leur ont montré, qu’elles pouvaient tout faire.
Elles leur ont prouvé, qu’ils étaient loin, derrière.
Mais en faisant cela, elles perdaient beaucoup.
Leurs pouvoirs sur les hommes en avaient pris un coup.

On ne pourra jamais revenir en arrière.
Le désir d’être libre, et femme à part entière,
Existe, en chaque femme de notre belle terre.
Même chez toutes celles, que l’on veut faire taire.

 25 juillet 2005

 
Brigitte de Nolières