Brigitte de Nolières
                                
Brigitte de Nolières
Extraits du recueil "Réflexions faites" :

Abstention

Voter n’est pas un droit. Voter est un devoir.
Voter, c’est s’affirmer, prendre part au pouvoir.
Tous ceux qui y renoncent feraient bien de se taire.
Car en restant chez eux, ils désavouent leurs pères.

Il fut un temps, où le pouvoir appartenait au Roi
Qui régnait sans partage, et imposait sa loi.
Il avait droit de vie et de mort sur les gens,
Et en usait parfois, pour museler les grands.

Il les embastillait, pour mieux les faire taire,
Et confisquait leurs biens, pour agrandir ses terres.
Puis un jour, notre peuple a pris armes et bâtons
Pour démolir les murs de la grande prison.

Ils voulurent alors remplacer leur bon Roi,
Et ils se rassemblèrent au sein du tiers état.
Mais la révolution fut pire qu’une guerre,
Car l’ennemi du peuple n’était pas aux frontières.

Il était dans les rues, où des ruisseaux de sang
Alimentaient la haine de tous les braves gens.
Leur colère était grande, elle dura longtemps.
Puis elle s’apaisa, faute de combattants.

Quelques années plus tard, on vit la monarchie
Reprendre le pouvoir par la démocratie.
L’histoire se répète. Et l’homme a oublié
Que des hommes et des femmes se sont sacrifiés

Pour obtenir le droit d’exister autrement
Qu’en étant un esclave au service des grands.
Pensez au sang versé par nos humbles ancêtres
Pour obtenir le droit de relever la tête.

Souvenez-vous des luttes et des larmes versées
Pour obtenir enfin le droit de s’exprimer.
Il y a dans le monde, des peuples opprimés
Qui voudraient bien pouvoir encore aller voter.

Voter est un devoir et un droit, citoyen !
Il ne faut plus vous plaindre, si vous ne votez point.

4 décembre 2009

 
Brigitte de Nolières