Brigitte de Nolières
                                
Brigitte de Nolières
Extraits du recueil "Réflexions faites" :

Le téléspectateur

Il est bien installé au chaud dans son salon,
Spectateur attentif d’un monde d’illusions.
Il regarde l’écran, et ne s’aperçoit pas
Qu’il est téléguidé par une caméra.

La vision qu’on lui offre du monde est tronquée
Par le regard d’un autre qui a sélectionné
Des images polies, faites pour rassurer,
Ou des séquences chocs, filmées pour apeurer.

La manipulation règne sur les écrans
De toute la planète. N’est-ce pas inquiétant ?
Comment peut-on prétendre être bien informé
Par quelques journalistes, qui ont classé, trié

Les dernières nouvelles qui leur sont arrivées ?

Le pouvoir des médias est incommensurable.
Le téléspectateur est très impressionnable.
Il est un peu voyeur, et ne s’aperçoit pas
Que chaque information influence ses choix.

La communication domine la planète.
De plus en plus de gens surfent sur Internet,
Ou restent accrochés à leur petit portable
Qu’ils ne quittent jamais, même en passant à table.

Nous sommes devenus spectateurs permanents,
Et on nous fait entrer, dans la vie des plus grands.
Plus personne n’a droit à son intimité.
Nous voulons tout savoir de nos célébrités.

Aimeriez-vous, qu’un jour, on vous donne en pâture
À des milliers de gens en vous traitant d’ordure ?
C’est pourtant le regard jeté par des vauriens
Sur des hommes publics qui ne demandaient rien !

Nos yeux sont redoutables, car ils sont reliés
À notre subconscient par des liens oubliés.
Les images captées rejoignent simplement,
Tout ce que l’on a vu depuis la nuit des temps.

Notre tête est dotée de pouvoirs incroyables
Qui peuvent alimenter des actions effroyables.
Nous voyons tous les jours, des actes insensés
Commis par des individus que l’on croyait sensés.

Quand vous regarderez votre télévision,
Pour prendre des nouvelles du monde où nous vivons,
Rappelez-vous toujours que vous conserverez,
Au fond de votre esprit, tout ce que vous verrez.


21 mai 2011

 
Brigitte de Nolières