Brigitte de Nolières
                                
Brigitte de Nolières
Extraits du recueil "Réflexions faites" :

La cage dorée

Nous vivons bienheureux dans la cage dorée
Que nous avons construite pour nous y abriter.
Nous voulons tout avoir, à tout prix, tout de suite,
Et nous ne voyons pas que le monde s’effrite.

Nous sommes des enfants gâtés, pourris, comblés.
Alors, on nous ponctionne à longueur de journée.
Nous sommes responsables de nos comportements.
Nous sommes irresponsables quand il s’agit d’argent.

Nous sommes harcelés par la télévision
Qui souhaite à tout prix nous vendre ses actions.
Nous ne décidons plus. Nous nous laissons guider
Par les individus qui parlent à la télé.

Nous sommes enfermés dans nos contradictions.
Nous voulons bien changer, mais à notre façon,
C’est à dire rester fidèles à nos principes
Que l’on impose aux autres, à grands coups de critiques.

Nous sommes formatés comme l’étaient nos disquettes.
Nous oublions souvent l’essentiel de la quête.
Nous sommes les enfants de la consommation.
La tendance est la reine de toutes les pollutions.

Nous ne supportons plus d’adorer un seul Dieu.
Nous adorons l’argent, et tous les ambitieux.
Nous voulons ressembler à la femme ou à l’homme,
Que nous voyons passer, pareils à des fantômes.

Nous jetons aux orties ce que nous adorions.
Nous nous laissons bercer par la consommation.
Nous vivons sur un tas d’immondices encombrants.
Nous nous empoisonnons, lentement, sûrement.

Nous vivons sur la terre dans la cage dorée,
Que nous avons bâtie pour y vivre et aimer.
Nous devons savourer le bonheur d’être ici,
Les pieds sur cette terre, la tête au paradis.

19 mars 2005

 
Brigitte de Nolières